Analyses de surface

Les analyses de surface montrent les données pointées aux stations météo, les lignes d'égale pression au niveau moyen de la mer (les isobars), les fronts (tels que repérés par les météorologistes du CMC) et les centres de basse et de haute pression. Les symboles graphiques utilisés pour le pointage des données aux stations se conforment aux standards de l'Organisation Météorologique Mondiale.

Analyses aérologiques

Les analyses de données en altitude montrent les systèmes météorologiques à différents niveaux standards d'altitude. Elles utilisent une convention différente de celle de l'analyse de surface, et requièrent une certaine adaptation de la part des nouveaux usagers. En voici le principe:

  • Puisque la pression de l'air diminue avec l'altitude selon une formule mathématique bien connue, on peut choisir d'utiliser la pression, plutôt que des pieds ou des mètres, pour mesurer l'altitude dans l'atmosphère.
  • De plus, exactement comme on peut le constater dans le cas de la pression atmosphérique au niveau de la mer, la hauteur réelle d'un niveau de pression constant change lentement si on se déplace horizontalement.

Considérez la carte qu'on obtiendrait en mesurant la pression de l'air à 5500 mètres (la hauteur approximative du niveau de pression de 500 hPa) à plusieurs points au dessus du Canada, et en traçant ensuite les isobars. Bien que cette carte soit la contrepartie exacte de l'analyse de pression au niveau de la mer, il est en réalité techniquement plus facile de mesurer la hauteur du niveau de pression de 500 hPa et ensuite de tracer des lignes d'égale hauteur (isohypses). Cela est plutôt incongru au premier abord, mais souvenez-vous simplement que les deux approches sont équivalentes.

En plus du paramètre de hauteur, les analyses aérologiques contiennent un champ secondaire, en lignes tiretées. Voici une brève explication de chaque champ:

  • 850 hPa, 700 hPa : Le champ secondaire est la température en degrés Celsius
  • 500 hPa preliminary : Le champ secondaire est l'épaisseur entre les niveaux de pression 1000 hPa à 500 hPa. Ce champ donne une indication de la température moyenne dans la colonne d'air sous 500 hPa. Des valeurs plus grandes indiquent de l'air plus chaud.
  • 250 hPa: Le champ secondaire est la vitesse du vent, ce qui révèle la position des courants jets.